Return to site

Une histoire de cintres

« Je hais les cintres. Le cintre agresse l'homme. Par pure cruauté.
Le cintre est le seul objet qui agresse l'homme par pure cruauté.
Le cintre est un loup pour l'homme.Le cintre est foncièrement méchant. »

Si Pierre Desproges les déteste profondément, ils sont pourtant l’allier quotidien de WAST pour s’occuper de vos vêtements et nous vous en expliquons brièvement l’histoire.

Son Histoire

D’après certains historiens ce serait le Président américain Thomas Jefferson qui auraitt inventé le cintre en bois. Albert J. Parkhouse, un employé de la Timberlake Wire and Novelty Company, fut également cité comme auteur de cette invention, imaginant de tordre un fil de fer en deux boucles et un crochet central pour y suspendre son manteau sur son lieu de travail, sa société en profitant pour déposer un brevet en 1904.

 

En fait, le premier exemplaire de cintre remonte au XVIème siècle. Volumineux et très arrondi au niveau des épaules, il est alors réservé aux vêtements militaires et ecclésiastiques.

Il se démocratise au XVIIIème siècle avec l'apparition de l’armoire et surtout au XIXème siècle lorsque les ateliers de confection se multiplient, aidant ainsi les voyageurs en train à se passer des coffres trop encombrants.

Entrée dans le langage courant

En 1900, le mot « cintre », inspiré du terme architectural qui caractérise les constructions en arc de cercle et influencé par l’emploi du mot en couture, apparaît pour la première fois dans le « Nouveau Larousse Illustré » pour définir « un support léger destiné à recevoir un vêtement ».

L’Académie Française n’agrée officiellement le terme qu’en 1932, tandis que celui -ci entre doucement dans le langage courant et les catalogues de vente. Auparavant, on parle de « porte - vêtements », un mot largement décliné suivant ce qu’on y suspend : porte-manteau, porte-pantalon, porte-corsage, porte-jupe, porte-complet, porte-tailleur, porte-lingerie, etc.

Même variété dans les formes qui évoluent selon la mode du moment et le type de vêtement à ranger, manteau à grand col, veste à épaulette, cape ou corsage échancré…Les tenues professionnelles, militaires et ecclésiastiques ont leurs supports appropriés, on en invente même qui se plient pour le voyage. Artisans et fabricants jouent avec le fil de fer, les essences et les couleurs du bois, brut, poli, verni, tourné, découpé, puis avec les toutes nouvelles matières plastiques, chacun mettant son ingéniosité, sa dextérité et son sens de l’esthétique au service de ce banal objet.

A partir des années 50, la garde–robe se simplifie, le cintre se fait plus synthétique mais n’en perd pas pour autant sa diversité. La multiplication de matières, la créativité et l’audace des designers contemporains pallient largement cette restriction.

Autour de cet accessoire du quotidien, ils se livrent à leur tour à d’étonnants exercices de style, le traitant comme un élément indissociable de la mode, qui s’affiche et qu’on regarde enfin. Ils prennent ainsi le relais de ceux qui, au début du siècle, ont offert tout leur talent à cet humble objet, témoin de leur vie et de leur époque…

Sa forme

Un cintre est un type d'objet conçu pour pouvoir y suspendre un ou plusieurs vêtements afin d'éviter qu'ils ne se froissent. Porte-manteaumobile, il est pourvu d'un crochet permettant de l'accrocher en hauteur, le plus souvent dans une penderie

Dans sa version la plus courante, le cintre reproduit la forme des épaules humaines, afin de pouvoir être glissé à l'intérieur du vêtement : il peut donc accueillir tout vêtement comportant des manches.

 

Il présente parfois des encoches ou de petits crochets sur les côtés, permettant d'y suspendre des vêtements à bretelles.Certains vêtements disposent d'ailleurs de bretelles spécifiquement prévues à cet effet, qui sont supposées être cachées à l'intérieur du vêtement lorsqu'il est porté.

 

Il est souvent muni d'une barre dans sa partie inférieure, placée de manière à former le troisième côté du triangle et destinée aux vêtements ne comportant ni bretelles ni manche (pantalons ou jupes): on peut soit les y déposer pliés par-dessus, soit les accrocher au moyen de pinces dont cette barre est parfois munie.

 

Certains cintres ne sont d'ailleurs composés que de cette barre équipée de pinces, sans la partie supérieure en forme d'épaules. D'autre sont équipés de plusieurs barres parallèles les unes en dessous des autres, reliées à la partie supérieure par de petites planchettes de chaque côté.

En quelle matière ?

Il peut s'agir :

  • D’un simple fil de fer courbé de manière à former un triangle, continuant à son sommet pour constituer le crochet : c'est un modèle bon marché, qui laisse des marques sur les vêtements ;
  • D'une pièce de bois découpée en forme de boomerang au sommet de laquelle est inséré un crochet métallique : sa plus grande épaisseur et ses arêtes arrondies permettent d'éviter les marques.

Il peut également être fait de plastiques se rapprochant soit de la version filiforme, soit de la version plus sophistiquée en bois. Certains cintres sont aussi faits de caoutchouc mais l'utilisation de cette matière reste rare.

Il est parfois rembourré et recouvert de tissu, notamment du satin afin d'accueillir des vêtements précieux en les protégeant des marques qu'un cintre ordinaire peut laisser.

Des cintres pliables ont été mis au point, afin de pouvoir les insérer facilement dans un vêtement par le col sans l'élargir.

Utilisations moins conventionnelles

Les cintres en fil de fer étant bon marché, ils sont souvent utilisés dans d'autres buts que ceux pour lesquels ils sont prévus, notamment dans le domaine des loisirs créatifs ou des réparations chaque fois qu'un fil semi-rigide se révèle nécessaire, ou que le besoin de suspendre ou de maintenir quelque chose se fait ressentir.

Leur propriété conductrice peut aussi être mise à profit, par exemple pour fabriquer un thermomètre. Cette propriété conductrice permet également d'améliorer la réception d’ondes radios Un cintre peut donc servir, entre autres, d'antenne de télévision.

Ils sont également employés pour entrer par effraction dans un véhicule en forçant la serrure d'une portière d’auto; cet usage tend toutefois à disparaître, car les constructeurs automobiles perfectionnent leur systèmes de fermeture, et cette méthode s'avère généralement inefficace sur les modèles récents.

Enfin, des cintres seraient ou auraient été utilisés, dépliés, comme outil pour pratiquer des avortements clandestins, parfois par les femmes enceintes sur elles-mêmes, dans les pays où cet acte est illégal.

Les types de cintres

L'agencement d'un magasin tient compte du choix des cintres sans lesquels aucun rangement n'est possible. Matières, forme, tailles, options... les cintres se déclinent sous différents modèles. Voici quelques conseils sur les différents modèles de cintres.

LES OPTIONS DE CINTRES

Les cintres proposent en général plusieurs options en fonction de leur utilisation. Certains types de cintre disposent de pinces ou d’encoches pour porter les robes. Pour les pantalons, les cintres barre sont idéaux pour stocker vos pantalons sans plis.

Pour les hôtels, des cintres antivols sont disponibles sur le marché. Ces cintres sans crochet s’adaptent à des anneaux antivols. Ainsi plus de soucis de vol dans vos hôtels.

Et pour des cintres uniques, pensez à la personnalisation des cintres. Les cintres véhiculeront l’image de votre entreprise.

LES MATIÈRES DE CINTRES

Les cintres se déclinent en plusieurs matières. Les cintres en plastique sont reconnus pour leur design et la souplesse de leur matière tandis que les cintres en métal se démarquent par leur design.

Les cintres en bois sont, quant à eux, reconnus pour leur solidité et leur facilité de personnalisation.

Le choix de la matière dépendra de l’utilisation de votre cintre.

LES FORMES DE CINTRES

Le choix de la forme des cintres se fait en fonction du type de vêtements qu’ils vont accueillir.

Les cintres plats sont idéaux pour les tee-shirts ou les pulls tandis que les cintres galbés prennent en charge les chemises et les vestes tout en gardant la forme du dos.

Afin de conserver la forme des manteaux et des vestes, les cintres aux épaules élargies les protègeront lorsque vous ne les portez pas.

LA TAILLE DES CINTRES

Le choix du modèle de cintre passe obligatoirement par le choix de sa taille. En effet, la taille du cintre dépend de son utilisation.

Les hommes, les femmes et les enfants ont des carrures différentes et afin que la forme des vêtements soit bien préservée, la taille du cintre doit être adapté.

Les femmes utiliseront des cintres de 41 cm munis d'encoche tandis que les hommes privilégieront les cintres de 45cm avec des épaules élargies.

Chez WAST, les cintres sont beaucoup plus qu’un simple objet. Nous les utilisons chaque jour pour vous restituer vos vêtements (chemises, pantalons, vestes,… ) pour, qu’une fois lavés, pliés, séchés, ils vous soient restitués dans les meilleures conditions.

Bénéficiez de 10€ de réduction sur toutes vos commandes en inscrivant votre nom, prénom et adresse mail sur la page d'accueil.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly